Soutien à Emmanuel MACRON pour la présidentielle

SOUTIEN A EMMANUEL MACRON POUR LA PRÉSIDENTIELLE

J’annonce mon soutien à Emmanuel Macron. Au-delà de la menace du Front national, ne nous contentons pas d’appeler à voter pour Emmanuel Macron pour contrer Marie Le Pen.

En effet, mon vote ne sera pas uniquement celui du « contre », mais bien celui de la continuité de mon engagement pour la République, pour l’Europe, pour la Jeunesse, pour l’Economie, pour la Solidarité, pour l’Humanisme, pour l’Ecologie, … pour l’avenir tout simplement.

Je préfère l’espoir au fatalisme, je préfère le combat au rejet, je préfère le respect au racisme, je préfère l’accueil à l’expulsion, je préfère l’action aux commentaires, je préfère la vérité au mensonge. Cela peut paraître simple, mais pourtant, ce 7 mai, notre pays pourrait changer de visage et devenir le contraire de ses valeurs, et renverser sa devise : Liberté, Egalité, Fraternité.
Elu de centre-droit, je siège dans deux assemblées face au Front National : à la ville de Dunkerque et à la région des Hauts-de-France. Je constate chaque jour le mépris avec lequel ils font obstruction, de façon systématique, aux débats et au bon fonctionnement des institutions. Leur projet est une ruine pour la France. Est-ce vraiment cela que nous souhaitons pour notre pays ? Je comprends la colère, mais jamais, les extrêmes n’ont fait avancer les sociétés.

Le projet d’Emmanuel Macron est cohérent, rassemblant les progressistes de tous bords et de la société civile. La France attendait cela depuis tant d’année, alors c’est notre chance de le réaliser. C’est sur cette base que nous devons travailler, tous ensemble, au-delà des querelles internes et négociations partisanes. J’appelle l’ensemble des élus aux valeurs républicaines à en faire de même.
J’apporterai mon soutien à Emmanuel Macron dès demain en étant présent à sa réunion publique à Arras.VDN BP 28.04.2017.png

Semaine 67 – 10 avril 2017

Semaine du 10 au 16 avril

Mardi : Assemblée Générale de la Plateforme, Dunkerque

Mercredi : Commission numérique de DKM, Dunkerque

Jeudi : Présentation du CEA Tech organisée par le MEDEF, CCI de Dunkerque // Soirée sur la cybersécurité organisée par Cap Numeric, Hall aux sucres de Dunkerque

Week-end : Pâques ! Chasse aux œufs au parc Château Coquelle par les Kiwanis, Rosendaël

dgsi.jpgPrésentation par Monsieur DHENIN Henri de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (D.G.S.I) ; service de renseignement du Ministère de l’Intérieur Français, ce jeudi.

Vie associative – intervention en plénière

A l’occasion de la séance plénière du 30 mars 2017, je me suis exprimé au nom du groupe UDI – Union Centriste sur la politique envers la vie associative de la région Hauts-de-France (Délibération 54778 : Délibération Cadre : Politique Régionale Vie Associative 2017-2021 ).

La vidéo est à retrouver sur Youtube : Intervention Vie associative

intervention sp.jpg

Monsieur le Président,

Chers collègues,

Les élus régionaux devant vous connaissent bien le monde associatif, la plupart d’entre eux ayant eu ces engagements citoyens avant d’entrer dans la vie publique. En tant qu’élu, c’est toutes les semaines que nous rencontrons les associations, que nous les accompagnons, que nous les encourageons. Fort de ce vécu et de nos enrichissantes rencontres, nous avons pu, dès le début du mandat, soulever les difficultés rencontrées par les bénévoles car ce sont eux qui s’engagent : nous devons répondre à leurs attentes.

  • Nous insistons pour que toutes les demandes trouvent une réponse, quelle qu’elle soit : l’accusé de réception, ce doit être automatique ;
  • Nous insistons pour que ces réponses se fassent dans un délai raisonnable : le temps de l’action citoyenne n’est pas celui de l’administration ;
  • Nous insistons pour obtenir de la simplicité dans les démarches administratives à réaliser : solliciter 1000 euros pour une action, ce n’est pas réécrire la Constitution ;
  • Nous insistons pour obtenir de la visibilité sur les aides proposées par la région : nous ne tolérerons aucun clientélisme, nous ne laisserons personne se décourager face à la complexité apparente de notre administration ;
  • Nous insistons pour obtenir une lisibilité du financement régional : d’une part, les associations doivent être prévenues rapidement en cas de non éligibilité de leur demande de subventions et d’autre part, les associations doivent être averties en amont d’une diminution de leurs crédits pour l’année suivante ;
  • Nous insistons pour que soit favorisés, autant que possible, les engagements pluriannuels avec les associations afin de leur donner davantage de visibilité sur le long terme. Cette visibilité aura, pour conséquence, à titre d’exemple, une meilleure formation du personnel ;
  • En bon gestionnaire que nous sommes, nous réclamons également que les allocations de subventions se fassent en cohérence avec les actions menées sur le terrain, que des vérifications soient effectuées par nos services, sans tomber dans une bureaucratie insupportable : l’argent public doit être employé avec attention à l’euro près.

Aujourd’hui, la délibération que nous allons voter fixe un nouveau cadre pour le Conseil régional dans sa relation avec le monde associatif. Nous partageons les orientations données à cette nouvelle politique. Par ailleurs, par l’extension du dispositif « Picardie en fête », la vivacité du tissu associatif des territoires sera mise à l’honneur permettant ainsi de prendre en compte toute sa diversité. Nous nous en félicitons.

Le tissu associatif est un acteur majeur de la vie économique et sociale de nos territoires. Quels que soient leur forme juridique et leur domaine d’intervention, les associations jouent un rôle essentiel en termes de lien social et de vivre-ensemble.

Certaines sont mêmes des partenaires incontournables des administrations et des collectivités territoriales sans lesquelles ces dernières ne pourraient faire face aux demandes et besoins de nos concitoyens.

A Dunkerque, par exemple, notre ville ne serait pas l’une des plus sportives de France sans les bénévoles, que ce soit en matière d’accompagnement des joueurs ou de clubs de supporters. Sans les associations, la ville de Dunkerque ne pourrait pas autant mettre en avant sa richesse industrielle de par des actions de promotion, sa richesse entrepreneuriale de par les structures d’accompagnement des futurs entrepreneurs, sa richesse en matière de ressource humaine avec ceux qui font, bénévolement, le lien entre demandeur d’emploi et demandeur d’employé. Il en va encore de même pour la culture que nous défendons tant à la région, et j’en profite pour remercier Monsieur le Vice-Président à la culture, François Decoster, pour sa venue samedi à Dunkerque, afin de visiter nos structures culturelles.

Un point important qui a été soulevé dans la présentation de la délibération, c’est celui de l’emploi qui est la priorité absolue de notre Région. En soutenant la création d’emplois pérennes dans les associations des Hauts-de-France et en mobilisant le monde associatif sur cet enjeu, nous répondons à nos objectifs premiers. Nous sommes cohérents et nous faisons ce pourquoi nous avons été élu.

Le Groupe UDI-Union Centriste tenait à saluer Martin Domise pour le travail effectué. Et cela d’autant plus qu’au-delà de l’ambition de cette politique, nous tenions à insister sur la méthode que vous avez employée pour y parvenir et vous en féliciter. Les Assises Régionales de la Vie Associative ont permis de co-construire les engagements de la Région avec les acteurs concernés. Cette démarche de dialogue et d’ouverture est impérative pour que les priorités régionales soient partagées par tous. La co-construction doit se poursuivre.

Monsieur le Président, Monsieur le conseiller régional délégué à la vie associative, vous pouvez compter sur la participation active du groupe UDI – Union Centriste pour vous accompagner afin que les délibérations déclinant cette politique soient à la hauteur des enjeux et des ambitions des Hauts-de-France pour la vie associative et l’ensemble de nos concitoyens.

Le Groupe UDI-Union Centriste votera cette délibération.

Je vous remercie.

Semaine 66 – 3 avril 2017

Semaine du 3 au 9 avril

Lundi : Réunion de travail sur les commissions de Dunkerque en mouvement

Mardi : Marche des victimes de l’amiante, Dunkerque // Conseil d’administration du lycée Guy Debeyre, Dunkerque // Conseil d’administration du lycée Noordover, Grande-Synthe

Mercredi : Région, Lille

Jeudi : Conseil d’administration du collège Van Hecke, Dunkerque

Vendredi : Vernissage de l’exposition « Les Dessins d’Ateliers ADIAP », Rosendaël

Samedi : Brocante du Printemps du Modélisme Ferroviaire Dunkerquois, Rosendaël // Salon « Le temps des mets », Dunkerque

Dimanche : Lancement de la première course de La Dinguekerque, Malo-les-Bains

rosen.jpg

Vernissage de l’exposition de l’ADIAP avec Jean-François MONTAGNE, Maire-adjoint de Rosendaël

Semaine 65 – 27 mars 2017

Semaine du 27 mars au 2 avril

Mardi : Soirée entrepreneurs organisée par la BGE, Dunkerque

Mercredi : Commission numérique de Dunkerque en Mouvement, Dunkerque

Jeudi : Séance plénière du conseil régional, Lille

Vendredi : Baptême du M/V SEATRADE BLUE, Dunkerque // Bureau de l’association Epsilon

Samedi : Visite du FRAC, du Bateau Feu et du Théâtre de la Licorne, Dunkerque // Assemblée générale de l’association Hydros, Dunkerque

Dimanche : 50éme Congrès Départemental pour le Don de Sang, Petite-Synthe

C8a_PvLWsAQP6jt.jpg

Au congrès départemental du Don du sang avec Paul CHRISTOPHE, Patrice VERGRIETE et Jean-Pierre DECOOL

Semaine 64 – 20 mars 2017

 

Semaine du 20 au 26 mars

Lundi : Commission « transports et affaires portuaires » de la région, Lille // Visite du port de Lille // Ouverture de la semaine de l’industrie et table ronde, Dunkerque // Réunion sur le contrat de ville, territoire de la communauté urbaine de Dunkerque

Mardi : Réunion de préparation du conseil municipal de Dunkerque

Mercredi : Visite du forum « Dk job alternance », Dunkerque // Conseil municipal de Dunkerque

Vendredi : Réunion de présentation des politiques jeunesses et associatives de la région et préparation de la prochaine séance plénière, Lille

Samedi : Salon du bien être, Dunkerque

Dimanche : Les mails de la semaine !

job.jpg

Visite du salon de l’emploi de Dunkerque, ici avec M. le Sous-préfet de Dunkerque, Paul CHRISTOPHE et Martine ARLABOSSE.

« Comment la France a tué ses villes »

Habitude d’étudiant peut-être (j’étais sur les bancs de la fac il y a encore trois ans), j’ai toujours pris le soin de prendre des notes des conférences et débats auxquels j’avais le plaisir de participer.

Dernièrement, c’est la conférence « Comment la France a tué ses villes », organisée le 7 mars dans l’auditorium de la Halle aux sucres, par l’agence d’urbanisme de Dunkerque, qui a retenu toute mon attention.

Sans formalisme particulier, je vous invite à retrouver une partie du contenu des débats dans les quelques lignes suivantes, bonne lecture !

 

Orateurs :

  • Olivier Razemon. Ce journaliste indépendant est l’auteur d’un ouvrage récent sur le thème des difficultés des villes moyennes confrontées à la fermeture de leurs commerces et aux départs des plus riches de leurs centres-villes.
  • Patrice Duny, directeur de l’agence d’urbanisme de Caen Normandie Métropole, pour évoquer la situation de Caen (107 000 habitants) et les actions entreprises localement pour rendre le centre-ville attractif.

 

« Urbis le mag » (webzine de l’Agence d’Urbanisme de Dunkerque) a consacré un article sur le sujet (plus de 400.000 vues) : http://www.urbislemag.fr/comment-la-france-a-tue-ses-villes-billet-356-urbis-le-mag.html

 

Le centre-ville, un sujet dont on ne parlait pas et qui n’est toujours pas abordé dans le programme des candidats pour l’élection présidentielle.

Tous les centres-villes sont impactés par la dévitalisation à l’exception :

  • Des très grandes métropoles et de certaines grandes comme Lille (bien que cela soit encore différent selon les quartiers). Cela s’explique car il y a beaucoup d’habitants, de travail. Les courses se font à pied, les habitants font de petites distances et cela bénéficie à la consommation de proximité.
  • Des villes touristiques où les achats immobiliers et les touristes font vivre la ville, comme le Touquet.
  • Les villes et bourgades isolées, comme en moyenne.

A Dunkerque : le centre-ville est touché, ainsi que des quartiers de la ville. Selon l’Insee : 6% de logement vide, alors que la moyenne nationale est de 7%.

Parmi ceux qui s’intéressent au sujet, on retrouve la caisse des dépôts, qui accompagne les acteurs de la ville et les élus, or la caisse se concentre sur le centre-ville tout en laissant de côté les autres quartiers, les riches et les pauvres, qui font partie de la ville. Ce reproche se retrouve également dans les politiques qui visitent une ville seulement sous l’angle du centre-ville, sans l’apprécier dans son ensemble.

Les projets en France en ce moment : construire de grands centres commerciaux en dehors des villes. « Pour attirer ceux qui viennent de loin ». Cette construction est en décalage avec la consommation puisque cette dernière ne croie presque pas alors que la création de zone commerciale est de +2 ou 3%. Il n’y a aucun rapport entre la construction et les besoins. Pour M. Razemon, dans un centre commercial, on n’est qu’un consommateur alors que dans la ville, on y vit quotidiennement et on n’est pas résumé à un porte-monnaie.

Solution : stopper l’étalement commercial. Certains maires en sont conscients mais les élus doivent savoir résister aux promesses des promoteurs (emploi, attractivité, …). Pour résister, il faut expliquer les effets délétères de l’étalement aux élus locaux : s’ils n’en sont pas conscients, ils peuvent pas l’expliquer à la population.

Également, les élus doivent se poser une question à chaque fois qu’une décision est prise sur de nouveaux équipements : quels sont les effets sur la ville, le déplacement, les flux, … les élus et habitants se constituent parfois en association pour lutter contre des projets.

IL faut encourager la balade urbaine. Pour cela, façonner des trottoirs de tailles conséquentes, sinon, les habitants évitent le quartier et prennent leur voiture.

Il faut des espaces publics de qualité qui encourage le piéton et le vélo qui est, selon l’orateur, la prolongation de la marche à pied.

Autre problème dans les villes : le stationnement. Pour éviter de systématiquement rajouter du stationnement, qui génère beaucoup de nuisances, il existe des solutions comme le bus à haut niveau de service (BHNS comme à Dunkerque), mettre en valeur les parkings, (les indiquer, les nommer, les mettre au même prix, installer des facilités de paiement par smartphone

 

Présentation de la ville de Caen (107k habitants) par Patrice Duny, directeur de l’agence d’urbanisme de Caen Normandie Métropole :

C’est une ville reconstruite qui ne connaît pas de « concurrent » à 100 km à la ronde, de ce fait, l’offre commerciale de la ville dépasse largement ses frontières. La ville a été reconstruite pour permettre l’accès aux voitures. Le centre-ville devrait être commerçant, or les commerces qui fonctionnent le mieux de trouvent dans le vieux centre non détruit, où la circulation en voiture est chaotique.

A Caen, il existe une offre commerciale périphérique très importante. Malgré cela, le centre-ville n’est pas entièrement mort. En revanche, ce sont dans les quartiers que les commerces sont presque tous partis : c’est le commerce périphérique qui les ont tués.

Mauvaise expérience d’Ikea : Caen a tout fait pour que Ikea s’installe. L’entreprise a promis à la ville un ensemble commercial particulier, durable, avec des produits de la maison innovant etc. Or au dernier moment, Ikea a annoncé qu’il n’était pas possible de faire ce concept novateur et que le projet devait être retravaillé pour livrer un classique centre commercial. De ce fait, ce 6ème centre a fait concurrence avec les autres.

Il est recommandé d’écouter les promoteurs immobiliers avec moins de naïveté.

 

Intervention de l’adjoint au commerce de Dunkerque : pourquoi les élus se font souvent « avoir » par les promoteurs quand ceux-ci annonce la création d’emploi au moment de la construction de centre commercial.

Réponse des orateurs : à surface égale (entre des petits commerces et la grande distribution), il y moins de recrutement sur les centres commerciaux. La destruction d’emploi lié aux centres n’arrive que bien après l’installation, elle n’est donc pas visible. Quand les personnes se retrouvent sans emploi, on a déjà oublié l’ouverture du centre commercial 5 ans auparavant. Pour ne pas se « faire avoir », il faut obliger les promoteurs à réaliser un travail reprenant le nombre d’emploi annoncé et le potentiel de destruction possible à un horizon de 3, 5, 10 ans.

Ce qui compte dans une ville, ce n’est pas la création d’emploi mais aussi la consommation de richesse : Il faut ramener les dépenses dans la ville.

 

Idée des orateurs pour la promotion du centre-ville : organiser une journée « ville vivante » qui mettrait en avant tous les commerces, les parkings, les lignes de bus etc.

17409964_1867984763473649_1479650964_n.jpg

 

Semaine 63 – 13 mars 2017

Semaine du 13 au 19 mars

Lundi : Conseil d’école Kléber, Malo-les-Bains

jeudi : Rencontre Actions Jeunesse Territoire, Dunkerque

Samedi : Tournoi de bridge organisé par le Lions club Dunkerque Jean Bart, Dunkerque // brocante de l’Amicale des Arbitres du District Maritime, Rosendaël

Dimanche : Vernissage de l’exposition « Une histoire française de l’amiante » à la Hall aux sucres, Dunkerque

brocante.jpg

A la brocante de l’Amicale des Arbitres du District Maritime, Rosendaël

Semaine 62 – 6 mars 2017

Semaine du 6 au 12 mars

Mardi : Conférence débat sur « comment la France a tué ses villes », Dunkerque

jeudi : Comité syndical du Pôle Métropolitain de la Côte d’Opale, Dunkerque

Vendredi : Inauguration du nouveau dock flottant de Damen, Dunkerque // Assemblée générale de l’Adeeli, Zuydcoote

Samedi : Cérémonie citoyenneté, Ghyvelde-les Moëres //  édition 2017 de la fête du timbre, Dunkerque // forum de l’emploi et de la formation, Bray-Dunes // Bal du Sporting, Dunkerque

17198262_1863484927256966_79182820_n.jpg

Inauguration du dock flottant de Damen avec Paul CHRISTOPHE et Franck DHERSIN

Semaine 61 – 27 février 2017

Semaine du 27 février au 5 mars

Lundi : Assemblée générale du réseau RAFHAEL, Lille

Mercredi : Conférence donnée à l’école de communication ESUPCOM, Lille

Vendredi : Soirée de lancement de campagne de Paul CHRISTOPHE, Bierne

Samedi : Vernissage de l’exposition « SURFACE » par l’artiste Dunkerquois Pray4Fun, Dunkerque

Dimanche : Bande de Malo-les-Bains

bande malo.jpg

A la bande de Malo-les-Bains pour le Carnaval !